papilloter


papilloter

papilloter [ papijɔte ] v. <conjug. : 1>
papeloté 1400; de l'a. fr. papillot, dimin. de papillon
I V. tr. Vx Garnir (qqch.) de paillettes, de papillotes. II V. intr. (1752)
1Se dit des yeux, entraînés dans un mouvement qui les empêche de se fixer sur un objet. Par ext. Cligner des paupières.
2Scintiller comme des paillettes. miroiter. « Le soleil papillote dans les haies » (Sartre).
Typogr. Manquer de netteté.

papilloter verbe intransitif (de papillote) En parlant des yeux, exécuter un mouvement incertain et involontaire qui les empêche de se fixer. En parlant de la lumière, d'objets lumineux, de couleurs, avoir des reflets nombreux et changeants. ● papilloter (synonymes) verbe intransitif (de papillote) En parlant des yeux, exécuter un mouvement incertain et involontaire...
Synonymes :
En parlant de la lumière, d'objets lumineux, de couleurs, avoir...
Synonymes :
papilloter verbe transitif Diviser un bois tinctorial en copeaux pour faciliter la décoction.

papilloter
v. intr.
d1./d Produire un papillotement, scintiller.
d2./d (En parlant des yeux ou des paupières.) être animés d'un mouvement involontaire qui empêche de fixer les objets.

⇒PAPILLOTER, verbe
I.Empl. trans.
A.Vieilli. [L'obj. désigne la tête, les cheveux]
1. Garnir de papillotes, rouler en papillotes pour friser ou onduler. Papilloter ses cheveux; papilloter une perruque (LITTRÉ). La vieille dame, qui avait une figure très douce, couronnée entre le front et la coiffure par une ligne neigeuse de cheveux frisés papillotés chaque jour avec soin (MAUPASS., Contes et nouv., t.1, Alex., 1889, p.757):
1. ... ces tire-bouchons raides et ces torsions excessives donnent plutôt aux cheveux l'aspect de balais irrités; mais les mamans de toutes ces petites filles (...) n'ont pas le temps, ni l'envie, ni l'adresse de papilloter toutes ces têtes.
COLETTE, Cl. école, 1900, p.268.
Empl. pronom. réfl., vx. Se mettre des papillotes. (Ds LITTRÉ).
[P. méton. de l'obj.] Papilloter qqn. Mettre des papillotes sur la tête de quelqu'un. Vais (...) me faire papilloter, car il faut que je sorte (BARBEY D'AUREV., Memor. 1, 1838, p.219). Aujourd'hui nous commençons à papilloter ces gamines de huit à onze ans; accroupies à terre, elles nous abandonnent leurs têtes, et, comme bigoudis, nous employons des feuilles de nos vieux cahiers (COLETTE, Cl. école, 1900, p.268).
2. P. ext. Friser, boucler (comme) à l'aide de papillotes. Un portrait de lui, jeune visage au teint rosé, tout papilloté de boucles brunes (FROMENTIN, Dominique, 1863, p.27).
B.CUIS. [L'obj. désigne un poisson, une viande] Mettre en papillote, envelopper d'une papillote. Papilloter une côtelette (ROB.).
II.Empl. intrans.
A. —1. [Le suj. désigne les paupières, les yeux] Battre rapidement, avoir un mouvement oscillant nerveux et involontaire; p.méton., voir trouble. Synon. ciller, cligner, clignoter. Avoir les yeux qui papillotent. J'ai eu la simplicité de me mettre à lire cela (...) Je ne sais pas s'il faut attribuer cet effet à la traduction, mais (...) les yeux me papillotaient, je n'ai pas pu continuer (BALZAC, Modeste Mignon, 1844, p.36). Vous ... croyez que tous les gens sont mythomanes? Les paupières de Clappique papillotaient nerveusement; il marcha moins vite (MALRAUX, Cond. hum., 1933, p.375):
2. Antoine (...) considérait sans complaisance cette figure de Chinois blond et ces lunettes d'or derrière lesquelles deux petits yeux bridés papillotaient sans cesse avec une expression joyeuse.
MARTIN DU G., Thib., Pénitenc., 1922, p.683.
2. [P. méton. du suj.] Nous suivons une avenue peu éclairée; il se penche pour me voir; je fais de loyaux efforts pour ne pas papilloter (COLETTE, Cl. Paris, 1901, p.233).
P. métaph. L'image de Corinne papillotait au dehors de son coeur, comme un insecte qui bat des ailes de l'autre côté des carreaux (ROLLAND, J.-Chr., Révolte, 1907, p.481). Cette question qui papillotait là sous ses yeux, tandis qu'il marchait sous les arbres (GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1948, p.273).
B.Littér. [Le suj. désigne un objet brillant ou une source lumineuse intense ou intermittente] Avoir un éclat scintillant, des reflets mouvants par une lumière ou des couleurs trop vives. Synon. miroiter, scintiller, trembloter. [Salle du Conseil au palais ducal de Venise] De toutes parts, le velours miroite, la soie ruisselle, le taffetas papillote, le brocart d'or étale ses orfrois grenus (GAUTIER, Italia, 1852, p.122).
Au fig.
♦[Le suj. désigne le style d'un aut.] Accumuler les effets, les expressions brillantes, éblouir. Ce style au pinceau, fait de notations qui papillotent (...) a fait de leurs romans [des Goncourt], au bout d'un demi-siècle, de singuliers phénomènes (THIBAUDET, Hist. litt. fr., 1936, p.366).
♦[Le suj. désigne une pers. et p.méton. une manifestation de son comportement] Éblouir par un flot de paroles. Et il y avait autour des guéridons une conversation multiple et joyeuse qui papillotait aux oreilles (TOULET, Nane, 1905, p.92).
C.Spécialement
1. BEAUX-ARTS, PEINT. Présenter des points d'ombre, manquer de cohérence dans les rapports de lumière et de couleur. Il y a des tons bien notés, entre autres celui d'un coup de lumière sur un mur blanc, mais l'ensemble est cru et les détails papillotent (HUYSMANS, Art mod., 1883, p.51).
2. IMPR. [Le suj. désigne un caractère ou un tirage] Donner à l'impression un aspect flou, tremblé. Synon. friser (v. friser1 II B 2 b). [L'annonce anglo-américaine] Dans ce papillotant concert, seules détonnent les noires «antiques» (E. LECLERC, Nouv. manuel typogr., 1932, p.376).
3. TÉLÉV. Manquer de netteté, trembloter. Image qui papillote (ROB.).
REM. Papilloteur, subst. masc., hapax. Coiffeur qui met des papillotes. M. Clarkson, tourneur en boucles, papilloteur breveté, est le plus illustre des figaros londoniens (MORAND, Londres, 1933, p.248).
Prononc. et Orth.:[], (il) papillote []. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist.1. a) Part. passé ca 1400 papeloté «garni de paillettes» (Doc. ds Chronique de la traison et mort de Richart II, éd. B. Williams, p.110); 1420 papilloté (Ducs de Bourgogne, n° 6409 ds LABORDE 1872); b) verbe trans. ) 1600 [éd.] «couvrir de paillettes» (FAUCHET, Origines des dignitez et magistrats de France, livre I, chap.4, f° 12 v°); ) 1680 papilloter une perruque (RICH.); 2. verbe intrans. a) ) 1762 les yeux lui papillotent continuellement (Ac.); ) 1762 peint. «fatiguer les yeux par le trop vif éclat des lumières» (ibid.); b) 1762 impr. «marquer double et être embrouillé (des caractères d'imprimerie)» (ibid.); c) 1839 «scintiller comme des paillettes» (BALZAC, Béatrix, p.207). Dér. de papillote; dés. -er. Fréq. abs. littér.:38.

papilloter [papijɔte] v.
ÉTYM. 1400, papeloté; dér. de l'anc. franç. papillot, dimin. de papillon.
———
I V. tr.
1 Vx. Garnir (qqch.) de paillettes, de paillons. Papillote (1.).
2 (1680). Garnir (qqch.) de papillotes (2. et 3.). || « Papilloter une perruque » (Littré). || Papilloter une mèche de cheveux.Pron. (vx). || Se papilloter : se mettre des papillotes.(XIXe). || Papilloter une côtelette.
———
II V. intr. Mod.
1 (1752; par croisement avec papillonner). « Se dit des yeux, lorsqu'un mouvement incertain et involontaire les empêche de se fixer sur les objets » (Trévoux). → Chinois, cit. 4. — (Sujet n. de personnes). Cligner, clignoter (des paupières), sous l'effet d'une vive lumière, d'un miroitement.
2 (Sujet n. de choses). Fatiguer les yeux par des reflets, des miroitements, des scintillations (semblables à ceux des paillettes, des papillotes [1.] d'une étoffe). || Costumes bigarrés de couleurs vives qui papillotent au soleil (→ Fourmillement, cit. 1).
1 (…) Çà et là, des flaques d'eau encadrées de vase brune papillotaient aux yeux comme les miroirs des pièges d'alouettes.
Th. Gautier, Fortunio, « Toison d'or », I.
2 Le soleil papillote dans les haies (…)
Sartre, le Sursis, p. 41.
Typogr. Être tremblé, marqué double (en parlant d'un ou plusieurs caractères); manquer de netteté (en parlant du tirage).Peint. || Couleur, teinte qui papillote.Image de télévision qui papillote.
Par métaphore. Fatiguer l'esprit par un excès d'effets brillants (cf. Marmontel, in Littré). || Style qui papillote.
tableau Verbes exprimant une idée de mouvement.
DÉR. Papillotage, papillotant, papillote, papillotement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • papilloter — (pa pi llo té, ll mouillées, et non pa pi yo té) v. a. 1°   Mettre des papillotes à quelqu un. Papilloter une perruque. 2°   Arranger un bout de mèche en forme de papillote. •   Autrefois on papillotait le bout des mèches avec du papier ; ce qui… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PAPILLOTER — v. n. Il se dit Des yeux, lorsqu un mouvement incertain et involontaire les empêche de se fixer sur les objets. Les yeux lui papillotent continuellement. PAPILLOTER, se dit figurément D un tableau qui fatigue les yeux, par des lumières également… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PAPILLOTER — v. intr. Il se dit d’une Lumière qui n’est pas fixe, constante, qui tremble, de Couleurs trop vives et trop diverses qui par leur rapprochement troublent la vue. Il se dit aussi des Yeux lorsqu’un mouvement incertain et involontaire les empêche… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • papilloter — vi. , (ep. des paupières) : keublâ <cribler> (Saxel). E. : Ciller …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • papillotant — papillotant, ante [ papijɔtɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1767; de papilloter 1 ♦ Qui éblouit par un grand nombre de lumières. Moire papillotante. ⇒ scintillant. 2 ♦ Qui papillote (en parlant de l œil, du regard). ⇒ clignotant. ● papillotant, papillotante… …   Encyclopédie Universelle

  • papillotement — [ papijɔtmɑ̃ ] n. m. • 1851; « fait d être pailleté » 1611; de papilloter ♦ Éparpillement de points lumineux qui papillotent; effet produit par cet éparpillement. ⇒ papillotage. « papillotements, tremblements tamisés, confettis de lumière »… …   Encyclopédie Universelle

  • papillotage — [ papijɔtaʒ ] n. m. • 1611 « éclat des paillettes »; de papillotter 1 ♦ (1684) Effet produit sur les yeux par un grand nombre de points lumineux éparpillés qui les obligent à se mouvoir sans cesse. ⇒ éblouissement. Un papillotage de lumière, de… …   Encyclopédie Universelle

  • papillote — [ papijɔt ] n. f. • 1408; de papilloter 1 ♦ Vx Paillette d or ou d argent sur une étoffe. ⇒ paillon. 2 ♦ (1617) Anciennt Bigoudi de papier. Une femme en papillotes. Loc. fam. Tu peux en faire des papillotes, se dit d un papier, d un écrit sans… …   Encyclopédie Universelle

  • Papillote — Pa|pil|lo|te 〈[papijo:tə]f. 19〉 Haar , Lockenwickel [frz.] * * * Pa|pil|lo|te [… jo:tə ], die; , n: 1. [frz. papillote, eigtl. = Papier für Bonbons, zu papilloter = schimmern, glitzern, zu: afrz. papillot, Vkl. von papillon < lat. papilio =… …   Universal-Lexikon

  • Impressionisme — Impressionnisme Impression, soleil levant de Claude Monet qui a donné son nom à l impressionnisme L impressionnisme est une école picturale française, née de l association de quelques artistes français de la seconde moitié du …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.